Vulve

Trop belle cette chatte

 Je me suis offerte ces quatre « palpitations » en jonglant avec le délicieux mot de « chatte » que j’ai été piocher dans les textes de Vénus. Une main au clavier ! L’autre voltigeant de-ci de-là ! Et chacune se terminant par un doux moment d’intimité et de joie intérieure !

 

knickers-00007

Je me touche pour toi… et pour moi !

 

Palpitation une

Ma vulve palpite… elle est assoiffée de caresses lubriques
Je sens Dominic s’introduire dans ma chatte offerte
Il la défonce de plus en plus ma chatte

tumblr_lwxssrF2rn1qfbon7o1_1280

Chatte offerte

 

Ma chatte se mouille
Ma chatte est si mouillée
Ma chatte est bien ouverte
Ma chatte est bien remplie
Ma chatte tout contre ton visage
Ma chatte déborde de cyprine
Ma chatte dégouline
Ma chatte déjà bien humide

tumblr_lwxs8zKNEp1qfbon7o1_1280

Chatte léchée

Ma chatte déjà si lubrifiée
Ma chatte excitée
Ma chatte humide
Ma chatte invitante
Ma chatte offerte
Ma chatte ruisselante
Ma chatte détrempée

 

!!!!! Douce pensée !!!!!! 

Palpitation seconde

Cette exquise émanation se dégageant de sa chatte,
telle une phéromone en effervescence

tumblr_lya6uzAuAu1r650zoo1_1280

Chatte taquinée du doigt

Elle ose maintenant passer un premier coup de langue
de bas en haut de ma chatte
Elle frotte délicieusement son sexe dans le jointement de ma chatte
Elle insère deux doigts dans ma chatte chaude et déjà abondante de mon jus
Je me sens plus chaude, plus chatte à force de me caresser tous les soirs
Je sens déjà ma chatte réagir à cette perverse caresse. Elle vibre, elle en veut plus
Je veux qu’elle me dévore la chatte pendant que tu l’enfiles
Une chatte si étroite

tumblr_lzkfoc9oty1r650zoo1_1280

Juste pour te goûter

Je veux sentir sa chatte sur ma langue
La moiteur de sa chatte
Le corps allumé, la chatte mouillée et mon cul bien dilaté
Je veux empaler ma chatte maintenant étirée par l’étendu de mon objet de plaisir

 

!!!!! Douce mélancolie !!!!!!! 

Palpitation tierce

Ma chatte est bouillante, ta bouche est si habile
à fouiller l’antre de ma chair!

tumblr_lzkfmbYJQw1r650zoo1_1280

Chatte fouillée de la langue

Ma chatte est prête à jouir d’un orgasme impétueux et volcanique
et toi qui t’amuses avec la fluctuation de ma jouissance
Ma chatte qui ne demande qu’à être stimulée …
fouillée,
lapée,
infiltrée
dans l’antre même de ma chatte offerte
Le rasoir longe un côté de ma chatte
Puis glisse de l’autre côté.
Jusqu’à avoir une chatte totalement rasée

tumblr_m00242hpcg1qfbon7o1_1280

Chatte caressée

Guide-moi vers sa chatte mouillée
Je veux savourer sa chatte
sa belle chatte mouillée
Tous les recoins de sa chatte
Mes trois doigts dans sa chatte se régalent de constater
à quel point elle baigne dans son jus
Défonces sa petite chatte pour moi
Glisses aussi discrètement tes doigts sur sa chatte
Un coup de langue sur sa chatte bouillonnante
Et elle devient une chatte en chaleur

 

!!!!!! Douce langueur !!!!!!

Palpitation ultime

Une chatte palpitante,

tumblr_m019ngfUo61qfbon7o1_1280

Cunnilingus

à dévorer sans retenue,
abondante de son jus chaud,
baignant dans son jus,
allumée comme une mèche,
assoiffée de baise,
aux mille recoins délicieux,
belle comme pas possible,
bien humide,
bouillante,

tumblr_lzkfmbYJQw1r650zoo1_1280

je de bois

bouillonnante,
chaude,
débordante de cyprine,
défoncée par une verge,
dégoulinante,
détrempée,
dévorante,
dilatée à l’extrême,
empalée sur un pieux,

tumblr_lygovdEE3H1r650zoo1_1280

Plaisir solitaire

en chaleur.
en voulant plus,
enfilée,
étirée,
divinement étroite,
formidablement excitée,
fouillée jusqu’au fond,
glissante à souhait,
monstrueusement impétueuse,

tumblr_lwxssrF2rn1qfbon7o1_1280

Offerte

infiltrée de toutes part,
invitante,
jouissive,
lapée par mille langues,
lubrifiée par le sperme chaud,
mouillée,
ne demandant qu’à être stimulée,
offerte à tous vits,

tumblr_lubliaQUWp1r650zoo1_1280

Du bout des doigts

ouverte à tous vents,
prête à jouir encore et encore,
rasée totalement,
remplie de stupre,
ruisselante de sperme,
savourée par trois bouches,
Une chatte chatte,
vibrante,
volcanique,

 

!!!!! Douce folie !!!!!!

 

 

tumblr_lkzf7bjCEk1qeay4oo1_400tumblr_ls09c1JpGQ1qjhsvyo1_500tumblr_ln1dxdUUaJ1qzlro6o1_400tumblr_lq3z4sbwND1r099n1o1_500tumblr_lq6m21stu01qadf5go1_500 (2)tumblr_m4uimc5xGs1rrrq38o1_500tumblr_l32kvpRL921qbnqe7o1_500tumblr_lthqxvGHxE1qkuxnlo1_500Le baiser

Francois Eberl (Praga 1887 -1962)

Jolie femme nue couché sur le coté

A la relecture de ce mail, c’est tout simplement le mot salope qui me chagrine puis m’excite. Associé à quelques qualificatifs il peut s’adoucir : petite salope, belle salope, grosse salope… mais le mot lui-même est un peu trop vulgaire voulant dire Femme de mauvaise vie, dévergondée débauchée comme chez Michel BALFORT dans le Journal d’un homme de nulle part : Quelle adorable salope elle deviendra en peu de temps, je suppose, si elle tombe sur un amant habile.

Et de fait Evelyne tombe sur un amant averti et habile.

Francois Eberl (Czech, 1887 - 1962)

Jolie femme nue appuyée sur un coussin

Notre héroïne serait-elle alors une Femme méprisable, une garce sans scrupules aux mœurs corrompues et prête à tout pour réussir, comme chez Elisabeth JOLIVET dans Plaidoyer d’une mauvaise fille : T’es prête à tout pour briser tout autour de toi ! T’es qu’une salope.

 

Partenaire soumise, salace ou lubrique ! Non ! Je ne trouve pas que Vénus aille dans ce sens.

Je la vois émouvante

Lorsqu’elle rougit de ce regard subtil d’homme aux yeux noirs posé sur ses longues jambes fuselées, sur sa poitrine et son visage.

François Eberl (1887-1962)3

Femme aux seins nus et au sourire figé

Elle est intimidée et émue lorsqu’elle sent son entrejambe palpiter.

 

Je la sens hésitante entre « j’aguiche » et « pas touche ».

Je la sens décidée et envieuse de le voir, de l’approcher, de le toucher.

Je la sens excitée dans ses travaux d’approche

Elle se trouve ridicule, mais en fait elle est femme séduisante, aguichante, désirable et dans ses gestes elle se fait reconnaître comme tel.

Elle ose alors un pudique « Désirez-moi alors… » Alors que sa pensée est toute autre son corps le veut, le désire au plus haut point, son dos se cambre, ses fesses réclament ses mains, sa peau, son corps…

François Eberl (1887-1962)-

Brune aux beaux seins

Elle est déjà jouissance avec ses lèvres chaudes au creux de son cou, ses mains montant de son ventre à la pointe de ses seins.

 

Il persiste à la trouver garce alors qu’elle est femelle qui mouille de plaisir, femme totalement femme, femme soumise à ses désirs.

Je la vois amante initiée salivant pour faire glisser en bouche un doigt fornicateur.

Je la vois jouisseuse offrant sa petite chatte mouillée.

Je la vois découvrant et aimant les gestes naturels de son tuteur.

Francois Desnoyer (French, 1894-1972)

Femme nue allongée avec chate apparente

Je la vois acceptant ce premier baiser à pleine bouche, cette perforation de sa vulve à lui faire mal.

 

Il la trouve vicieuse, alors qu’elle n’est que plaisir, découvrant ses propres trésors ses propres jouissances, son antre dégoulinant de stupre, ses fesses en appâts tentant, ses cuisses qu’elle écarte naturellement, son clito agacé de main de maître, son vagin bien mouillé, son cul bien étroit perforé comme il se droit.

Il lui fait mal, mais elle est femme pour accepter cette douleur et courir vers d’autres plaisirs… deux doigts dans sa chatte et le majeur dans son cul. Le pied !

FERNANDEZ NAVARRO CÉSAR ·

Dos de femme nue

Il bande et la trouve « belle salope ». Mais elle est femme, totalement femme écartant les cuisses, se faisant fouiller la chatte d’une longue langue salivante.

 

Femme encore, Femme toujours, Femme au multiple orgasme, mais pas salope.

Femme sexuelle, humide, troublée, enthousiaste, folle de désir, folle de plaisir, innocente, inconsciente, perverse un peu, aveugle, éclairée, jubilatoire, mais pas salope.

Antonio Maria Nardi (Italian 1897 – 1973)

femme nue épuisée par la lecture

Ni biatch, ni chagasse, ni chienne, ni dévergondée, ni débauchée, ni traînée, ni connasse, ni pute, ni garce, ni connasse, ni salope. Non simplement Femme en devenir, puis Femme révélée !

Je l’effeuille
Je l’entrouvre
Ce bel ouvrage
Je fais glisser mes doigts sur ces pages intimes
Tant histoires y ont vu le jour
La vôtre…la mienne
Des joies immenses
Je divague…
Je lèche mon doigt pour tourner les pages
Je découvre une jolie bulle
Transparence…écrin rosé
Une belle histoire d’amour…
On parle la même langue…
Gémissements…glissements…
Il est temps de prendre la plume
Et de signer d’un jet , ces feuilles nacrées.
S….

Que nos cuisses enlacées

L’odeur de nos corps sans honte

Nos bouches infatiguées

Et nos sexes qui s’affrontent

Mes seins

Ton membre dressé

A l’amour qui nous harcèle

Nos sanglots entrecoupés

Que la jouissance appelle

Notre désir épuisé

Qui revit sous nos caresses

Nos chairs

Émues de baisers

Que des doigts plus fiévreux pressent

Nos ventres

Enfin soudés à l’aube conceptionnelle

Fassent de ces nuits passées

Un chant de rut

Éternel.

 

Poème de Simonne Michel Azais (France)

Langue

Telle un pétale au bouton qui l’appelle

Et d’un rose aussi pur

Et d’aussi ferme émoi

Langue qui sauras mieux amignarder ma lèvre

Et la vouloir perler

Que le jeu de ses doigts

Langue qui me boiras

Quand je boirai la sève

Affleurée doucement à si troublant état

Langue qui me feras crier d’éblouissance

Amie de mon plaisir

Je m’entrouvre pour toi.

Amignarder ou amignotter ou amignouter Traiter avec tendresse ce/ceux que l’on aime; tenter de s’attirer les faveurs de quelqu’un par la douceur.