Les orgasmes de Melle Anastasia Rose Steele !

tumblr_meevbypFiy1qg7xwvo1_500

Entre en moi !

Illustration empruntée à Lilou.

 

Dans son roman Fifty shades of Grey Erika Leonard raconte la relation amoureuse entre Anastasia Rose Steele, une étudiante en littérature anglaise de 21 ans, et Christian Grey, de 6 ans son aîné, séduisant, brillant et élégant millionnaire.

Au-delà du caractère sado-masochiste de ce récit, les orgasmes de Ana se succèdent à un rythme effréné.

Premier orgasme par caresse des seins et baiser sur la bouche
Il a fallut attendre le sixième rendez-vous pour que Ana ait son premier orgasme. Christian l’incite à se caresser.

Second orgasme par défloration
Ana est vierge et se fait déflorer par son amant. C’est en fait un double orgasme.

Troisième orgasme prise par derrière
Baignoire orgasme interrompu puis fellation avec nuage

Quatrième orgasme par cunnilingus

Cinquième orgasme dans la foulée par pénétration
Explosion

Sixième double orgasme 

Septième orgasme en plein sommeil

Un rêve érotique !

Huitième orgasme elle chevauchant
Eclatement

Neuvième orgasme après la fessée

Dixième orgasme à la cravache

Onzième orgasme prise à fond attachée

Douzième orgasme interdit dans hangar à bateaux
Les boules de geishas puis fessée puis pénétration et orgasme délicieux

Treizième orgasme sur le bureau

Quatorzième orgasme pendant ses règles peau contre peau

Quinzième orgasme dans la baignoire elle le chevauchant peau contre peau

Seizième orgasme dans la salle de bain après un cunnilingus très bref
Nouvelle prise par derrière dans la douche mais rien n’est dit sur un éventuel nouvel orgasme.

Dix-septième orgasme martinet gant de velours, cuni et pénétration

Voici le récit du second orgasme : La défloration
… Il appuie une main de chaque côté de ma tête de sorte qu’il est au-dessus de moi, mâchoire serrée, regard brulant. Ce n’est qu’à ce moment-là que je remarque qu’il porte encore sa chemise.
– Et maintenant, je vais vous baiser, Mademoiselle Steele, murmure-t-il en positionnant son gland à l’entrée de mon sexe. Brutalement.
Il s’enfonce en moi.
– Aïe!
Quand il déchire mon hymen, je hurle en sentant un pincement au plus profond de mon ventre. Il se fige en me regardant d’un œil extatique et triomphant. Sa bouche est entrouverte, sa respiration haletante. Il gémit.
– Tu es tellement étroite. Ça va ?
Je hoche la tête, les yeux écarquillés, les mains sur ses avant-bras. Je me sens remplie. Il reste immobile pour me laisser m’habituer à ce corps étranger.
Je vais bouger, bébé, souffle-t-il au bout d’un moment, la voix tendue.
Oh !
Il ressort avec une lenteur exquise. Il ferme les yeux en geignant, puis s’enfonce en moi à nouveau. Je pousse un deuxième cri, et il se fige.
– Encore ? murmure-t-il, la voix rauque.
– Oui.
Il recommence, puis s’arrête. Je geins, mon corps l’accepte… Oui, je veux.
– Encore?
– Oui.
Cette fois il ne s’arrête plus. Il s’accoude pour que je sente le poids de son corps sur le mien, me clouant sur place.

A suivre :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s