Je suis fascinée par cette longue tige nerveuse et dure

Pour vous !

Je suis fascinée par cette longue tige nerveuse et dure surmontée d’un beau gland circoncis gonflé et hyper sensible : elle est accrochée à un pubis soyeux, et porte fièrement des couilles velues dont le scrotum se rétracte sous l’excitation du moment.

Elle ne cesse de bouger de gauche à droite… Et il est temps de se la mettre dans le con et de l’absorber toute entière.

Oh comme elle est tiède, presque chaude,
comme elle vibre déjà,
comme elle est grosse, plus grosse que je ne l’imaginais,
comme elle est longue, encore plus longue que je ne le craignais ?

Mon jus la mouille de tout son long, je la sens glisser dans mes chairs, je la sens toucher le fond de moi, je sens son pubis contre le mien et touchant mon clitoris, je sens ses couilles battant contre le délicieux chemin vers mon anus… et soudain l’effroi me saisit… comment va-t-il pouvoir m’enculer ?

Une vague intense de plaisir me saisit soudain, fait s’envoler mes craintes et se diffuse dans tout mon corps… je jouis de cette longue tige, de ce gland circoncis, de ces couilles velues… je jouis de lui qui est tout à moi qui est tout en moi. Je me sens fondre, je coule comme un fleuve, je mobilise toute mon énergie pour le branler, le pomper, s’aspirer, le tremper… je sens venir quelques vibrations plus vives, plus fortes et je l’écoute jouir à son tour, je le sens se rependre en moi, tout en baisant de plus en plus fort…

Je lui tiens les fesses pour qu’il reste ancré en moi, je danse un peu des hanches pour qu’il reste bien calé au fond de ma grotte, je lui offre mon regard et pose sur ses lèvres un baiser d’amante repue, satisfaite, heureuse, comblée, bien baisée, bien inondée et bien remplie de cette longue tige nerveuse et maintenant moins dure toujours surmontée de ce beau gland circoncis moins gonflé mais encore plus sensible au moindre attouchement de ma chatte.

Publicités