La pucelle endiablée (Suite 8)

35113522_p

Berthe entraine son compagnon vers la cuisine ! Gérard est surpris de sa taille et au beau milieu une vaste table de campagne, massive sur laquelle se trouve toutes sortes de victuailles. Il n’en croit pas ses yeux… Berthe lui fait l’article en lui proposant un verre de cognac et après un pâté de campagne fait maison et puis…

  • Stop ! Berthe ! Tu sais ce qui manque sur cette table !
  • Tout y est Gérard je t’assure ! demande et je te servirai.
  • Il manque une chatte !

Joignant le geste à la parole, il attrape Berthe par la taille la soulève la pose sur le bord de la table et l’invite à se coucher en arrière… Voilà Berthe une fois de plus nue, offerte, les jambes relevées prêtes à être écartées. Gérard prend une chaise se place en face de Berthe et se lance dans une opération cunnilingus qu’il voudrait la plus divine possible.

  • Tu ne me feras pas mal ?
  • Bien sûr que Non ! Que du bien ! Que du bonheur ! Tu verras !
  • Je ne vois rien d’où je suis ! Tu ne pourrais pas me relever la tête avec un oreiller ?
  • Ok ma belle ! Tu as raison !
  • Tu trouveras dans ma chambre ! Amène aussi une couverture !
  • Et quoi encore ! Je ne suis pas ton larbin !
  • Non tu es mon amant ! Voilà c’est-y pas mieux comme cela ? et je peux voir.
  • Tu vas m’intimider ! C’est tout !… Ton sexe sent bon… Tu l’as parfumé ?
  • Oui ! toujours ! son odeur est trop forte !
  • Qu’elle bêtise ! Où est passé tout le sperme que j’ai déversé en toi … je te touche et tu es sèche !
  • Je me suis lavée ! tiens ! C’est interdit !
  • Non ! On fera sans…

Berthe ferme les yeux ! C’était bien la peine d’amener un oreiller ! Elle veut déguster cette caresse tant convoitée… Elle sent les mains de Gérard qui papillonnent dans tout son entrejambe… L’une d’elle vient caresser son mont de vénus tout nu, redescend vers son clitoris mais s’arrête bien avant. Une langue se promène de haut en bas de son sexe, humectant ses grandes lèvres… Elle remonte et touche le clito… elle a un petit geste de recul… Mais la langue redescend déjà en glissant entre les lèvres… un doigt vient à son tour chercher l’entrée de son vagin, s’y immisce doucement à la recherche de quelque humidité… puis ressort et vient se balader entre la vulve et l‘anus… Comment a-t-il dit pour cette région qui lui procure tant de sensation… Elle ne se souvient plus car le doigt arrive à l’anus et tourne autour du trou… Elle n’a plus peur… Au contraire elle passe ses  mains sous ses fesses et les écarte.

  • Merci lui murmure Gérard ! J’apprécie !
  • Merci pour quoi ?
  • Non ! Rien ! C’était juste pour parler !

Mais le doigt de Gérard profite de cette ouverture et pénètre franchement dans le trou… ce n’est pas l’anus qui réagit, mais bien sa vulve qui se mets en transe, qui se met en nage…

  • Merci lui murmure de nouveau Gérard !
  • Merci de quoi ?
  • Merci pour le petit fleuve de stupre qui m’est arrivé dans la bouche… Je n’ai même pas eu besoin de te mouiller avec ma salive.
  • J’ai peur !
  • Peur de quoi ! Ton jus est bon, son odeur est divine ! Tu veux goûter !
  • Je connais mon goût !
  • Pas avec ma bouche, ma salive, ma langue !

Gérard se lève un moment se place au-dessus du visage de Berthe et laisse couler sur ses lèvres quelques gouttes de son propre jus… Elle ouvre la bouche, passe sa langue sur ses lèvres en un geste très érotique… Gérard plonge sur elle et l’embrasse vigoureusement en faisant pénétrer sa langue… Berthe a le bon réflexe et aspire cette langue, la suce, la repousse pour l’aspirer encore…

Gérard redescend au turbin… mais il a dorénavant devant une chatte mouvante, dévoreuse de sa langue de ses lèvres capable d’aspirer et de recracher… Il ne sait pas si Berthe jouit, mais il constate que sa vulve s’en donne à cœur joie… Le clitoris est tout bander… Il décide de le happer avec sa bouche… Ses deux lèvres l’aspirent et sa langue s’applique sur lui sans bouger… Et c’est le clito en vrai petite bite qui se met à copuler… Il garde longtemps cette position car il entend Berthe pousser des hurlements de plaisir… Il redescend une fois de plus vers la vulve pour constater que c’est l’inondation… Alors il boit, il lèche, il lape, il déglutit, il déguste

  • Donne m’en encore un peu !

Gérard ne répond pas à la supplique de Berthe, car il a la bouche pleine… Il se lève une fois de plus se penche sur le visage d’une Berthe en transe et laisse couler de sa bouche de longs filets que Berthe déglutit à son tour… La scène se termine par un baiser mouillé qu’ils ont peine à arrêter… C’est Berthe qui repousse la tête de Gérard pour lui dire sur un ton suppliant :

  • Suce-moi encore
  • Oui ma belle, je vais te sucer encore, et te boire, et te lécher, et te mordre, et te manger et te faire jouir enfin.
  • Mais j’ai déjà jouis vingt fois… Où veux-tu m’emmener encore ?
  • Ne crains rien ! je ne te ferai pas de mal ! met toi à genou ! baisse la tête ! écarte les fesses comme tout à l’heure !

Berthe devient folle lorsqu’une langue vient pointer sur son anus et le pénétrer… Oh pas bien loin… mais c’est assez pour que sa vulve se mette à jouir à tout va… Elle aurait voulu un doigt sur son clitoris, mais ses deux mains sont occupées à s’ouvrir les fesses pour ce baiser du diable… Mais ce doigt arrive… C’est celui d’une des mains de Gérard… Il est génial… Il arrive au bon moment, il appuie avec toute la douceur requise, il accompagne le clitoris dans ses excès… Il glisse sur la hampe pour le faire bander encore plus fort… Un dernier spasme et soudain tout devient silencieux… personne ne parle… Berthe descend de son perchoir, prend un siège à coté de Gérard et tous les deux comme deux amis dégustent un frugal repas…

Publicités

3 réflexions sur “La pucelle endiablée (Suite 8)

    • Et de sortir le dimanche bien entendu !
      Merci pour ces petites visites intéressantes !
      Et pour ces commentaires …. tiens je ne trouve pas de qualificatif… Sans doute l’émotion… je laisse le choix à ma lectrice.
      Caty

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s