Un autre regard !

ob_810d84_doubletteCa ne l’emballait pas plus que cela. Le contact avec un autre homme, le fait de devoir partager une femme et puis le risque de tomber dans la comparaison. Il s’agissait d’autant de raisons pour lui d’être réticent. Mais comme Caty le voulait tant… Que n’aurait-il pas fait pour lui plaire. Que n’aurait-il réalisé pour sentir encore une fois sa peau si douce et pouvoir entrer à nouveau dans son con !

Dans un premier temps, ils l’avaient prises chacun leur tour, en vrais gentlemen. Ils s’étaient même fait des politesses pour savoir qui l’honorerait en premier, sous le regard amusé de Caty. Elle avait eu alors ce petit sourire à la fois moqueur et plein de gourmandise.

Après le premier round, fourbu, il s’était endormi. Tout comme Michel d’ailleurs…

Et pourtant, Caty était plus excitée que jamais. Il l’avait rarement vu dans cet état. Elle était presque en transe…

C’était leur discussion qui l’avait peu à peu réveillée.

Michel lui disait qu’elle l’avait tué : « Quelle baiseuse, tu fais… Insatiable ». Laurent aurait pu confirmer, mais il se voulait être encore dans le sommeil.

Caty reprit : « Tu crois qu’il va dormir encore longtemps, Laurent ? ». Lui souriait discrètement, les yeux encore fermés.

Michel avoua alors qu’elle nous avait bien crevé. « Pensait-elle encore baiser ? »

Alors, toute fière, encore plus frémissante, Caty dévoila son fantasme : « Oui ! Mais cette fois je vous veux tous les deux ensemble ! ».

Michel s’exclama, « Un trio ? »… Et voilà, il s’en doutait bien : elle les voulait tous les deux, comme elle voulait tout connaître. Elle repoussait à chaque fois les limites. Mais bon, il fallait prendre Caty, en entier, comme elle était. Ou renoncer à la prendre… C’est aussi cela qui l’attirait après tout. Cet appétit insatiable. Cette quête excitante. Sinon Caty n’était pas Caty.

Laurent se réveilla tout à fait pour réclamer l’anus de Caty. Il l’avait déjà léché, doigté… mais il ne l’avait encore jamais pénétré. Et il savait qu’elle en serait folle. Et justement il regardait Caty raconter sa première expérience en la matière. Elle était transfigurée. Il avait l’impression que ses tétons vibrer à se rappeler de cette première introduction.

Il essaya bien de faire valoir ses droits sur le petit trou de Caty. Mais Michel était opiniâtre. Il n’eut droit qu’à la grande porte. Caty le poussa sur le lit. Elle vint s’empaler sur lui.  Il sentit aux cuisses de Caty qui se refermait sur ses jambes que Michel la préparait. Caty cria subitement : Michel était dans la place. Poussée par la queue de son partenaire, Caty se cambra sauvagement en criant, tout en avançant son bassin en direction de Laurent. Sa vulve avala sa verge. « Tu m’a fait mal mon salaud ». Michel tentait de s’expliquer.

Elle pris alors furieusement les cheveux de Laurent et les tira violemment en lui ordonnant un : « Baise-moi un peu plus fort pour faire passer la douleur ! ».

A la fois intimidé et pleinement excité par l’attitude si impérieuse de Caty, il la baisa. Oui, il la baisa avec frénésie. Elle le voulait son fantasme. Et bien elle l’aurait… Dans le mouvement, sa queue sortit de son con. Mais elle retrouva bien vite sa place. Il regardait Caty avec émotion. Il voyait bien qu’elle était partie. Elle n’était plus avec eux. Elle était entre anus et con, enfilée, vibrante et consumée.

Par la suite, il ne réussit pas à savoir exactement à quoi attribuer sa jouissance. Etait-ce simplement par ce frottement mécanique, à la réalisation du fantasme ou plutôt à la position extatique de Caty quand elle prit plaisir et tomba en orgasme !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s