Orgasmes intenses

Il n’avait aucune intention de s’arrêter. Au contraire. Elle sentit ses doigts s’insinuer en elle alors qu’elle sentait toujours cette langue si douce continuer sa caresse »… et le fait de les écrire l’excitait… Combien de temps tiendrait-elle sans se caresser à la suite de son personnage ?

Quel texte allait-elle poster aujourd’hui ? Quelle serait sa chronique ? Comme à chaque fois, elle souhaiterait des mots qui interpellent, qui donnent envie, qui suscitent ? Des mots qui peut-être appelleront des commentaires. Mais surtout, des mots qui lui donnent envie à elle ! Car c’était bien cela l’enjeu. Cette envie qui la prenait dans la journée et qui faisait qu’elle ne plus qu’à cela. Il lui fallait trouver un exutoire : des mots, un texte. Voici, elle avait trouver : ce seront ces mots-là. Elle venait de poster son texte. Et le fait de les poster l’excitait… Combien de temps tiendrait-elle sans se caresser sur le modèle de ce qu’elle venait de mettre ?

Elle venait d’écrire avec son beau stylo plume, noir laqué, et son bloc note dédié tout particulièrement à dire ses envies. De quoi avait-elle envie ? Quel était son fantasme du moment ? Comment désirait-elle être prise, aimée, sollicitée, honorée ? De quels souvenirs allait-elle se servir ? Et elle traçait les mots : « Il était allongé entre ses cuisses et il continuait à jouer de sa langue. Elle n’arrêtait pas de jouir. Depuis combien de temps ? Combien d’orgasmes ? Quand osera-t-elle dire « stop » ? Mais toutes ses questions s’effaçaient de son esprit sous une vague d’orgasmes intenses. Il n’avait aucune intention de s’arrêter. Au contraire. Elle sentit ses doigts s’insinuer en elle alors qu’elle sentait toujours cette langue si douce continuer sa caresse »… et le fait de les écrire l’excitait… Combien de temps tiendrait-elle sans se caresser à la suite de son personnage ?

Elle venait d’écrire avec son beau stylo plume, noir laqué, et son bloc note dédié tout particulièrement à dire ses envies. De quoi avait-elle envie ? Quel était son fantasme du moment ? Comment désirait-elle être prise, aimée, sollicitée, honorée ? De quels souvenirs allait-elle se servir ?
Et elle traçait les mots : « Il était allongé entre ses cuisses et il continuait à jouer de sa langue. Elle n’arrêtait pas de jouir. Depuis combien de temps ? Combien d’orgasmes ? Quand osera-t-elle dire « stop » ? Mais toutes ses questions s’effaçaient de son esprit sous une vague d’orgasmes intenses. Il n’avait aucune intention de s’arrêter. Au contraire. Elle sentit ses doigts s’insinuer en elle alors qu’elle sentait toujours cette langue si douce continuer sa caresse »… et le fait de les écrire l’excitait… Combien de temps tiendrait-elle sans se caresser à la suite de son personnage ?

Elles sont Belles Belles Belles comme les mots qu’elles lisent !

Sylvie Vartan surprise lisant

Sylvie Vartan surprise lisant

Marilyn Monroe lisant Ulisse : un homme du génie ne fait pas d'erreurs ; ses erreurs sont motivantes et ouvrent les portails de la découverte.

Marilyn Monroe lisant Ulysse : un homme du génie ne fait pas d’erreurs ; ses erreurs sont motivantes et ouvrent les portails de la découverte.

Adam et Eve lisant la presse du jour et le serpent se love en life.

Adam et Eve lisant la presse du jour et le serpent se love en life.

Marilyn Monroe lisant Ulysses : J'ai peur de ces gros mots qui nous rendent si malheureux.

Marilyn Monroe lisant Ulysses : J’ai peur de ces gros mots qui nous rendent si malheureux.

Madonna

Madonna plongée dans la lecture !