Une chatte palpitante

   unnamed (3)

Une chatte palpitante,
à dévorer sans retenue,
abondante de son jus chaud,
baignant dans son jus,
allumée comme une mèche,
assoiffée de baise,
aux mille recoins délicieux,
belle comme pas possible,

jeanne-121
bien humide,
bouillante,
bouillonnante,
chaude,
débordante de cyprine,
défoncée par une verge,
dégoulinante,
détrempée,
dévorante,
dilatée à l’extrême,
empalée sur un pieux
en chaleur

laura-072

en voulant plus,
enfilée,
étirée,
divinement étroite,
formidablement excitée,
fouillée jusqu’au fond,
glissante à souhait,
monstrueusement impétueuse,
infiltrée de toutes part,
invitante,
jouissive,
lapée par mille langues,

nude-464
lubrifiée par le sperme chaud,
mouillée,
ne demandant qu’à être stimulée,
offerte à tous vits,
ouverte à tous vents,
prête à jouir encore et encore,
rasée totalement,
remplie de stupre,
ruisselante de sperme,
savourée par trois bouches,
Une chatte chatte,
vibrante,
volcanique,

unnamed (30)

!!!!! Douce folie !!!!!!

Publicités

Deux femmes et un homme

32373914

  • Bonjour Hélène… Vous êtes bien la maman de Guillaume… Mon fils Nicolas et Guillaume sont de grands amis… Inséparables…
  • Et vous êtes Dominique la maman de Nicolas… Effectivement à la maison c’est Nicolas par ci, Nicolas par là… Vous êtes nouvelle ici.
  • Oui je reviens des Antilles…
  • Mariée
  • Non divorcée… Je cherche un appartement à rénover…
  • L’aquarelle sur l’invitation de Nicolas ? C’est de vous ?
  • Oui ! C’est très modeste…
  • Moi je trouve cela très joli…
  • Vous n’avez pas pu venir à la fête de Nicolas !
  • Non ! malheureusement… J’avais rendez-vous chez mon gynécologue.
  • Tiens ! Justement j’en cherche un… Il est bien…
  • Elle ! C’est une femme… Très bien ! Je vous la recommande… mais c’est difficile d’avoir un RDV.

111181177

Hum… Après ce silence troublant Hélène et Dominique ne trouve plus grand-chose à se dire… leurs regards se croisent pourtant et s’avouent une certaine sympathie… Une grande amitié est en train de naître… Elles n’en doutent pas… Ni l’une ni l’autre…

Deux jours près…

  • Bonjour Hélène… J’ai vu ton Gynéco… Un coup de bol… Lorsque j’ai téléphoné elle avait un trou laissé par une cliente et elle m’a proposé de venir tout de suite…
  • On a parlé de toi…
  • Et alors…
  • Non ! secret professionnel… J’ai promis…
  • Oh il n’y a pas de secret entre nous… Elle a dû te raconter mes petites habitudes…

Hélène se surprenait elle-même de se lancer dans des confidences aussi intimes… En rougissant elle racontait combien les mains gantées de sa Gynéco la faisait fantasmer et comment à chaque visite elle s’offrait un bel orgasme…

  • Elle te connait bien alors ! C’est exactement ce qu’elle m’a raconté… En me disant que cet orgasme faisait partie de l’auscultation puisqu’elle constatait que tu lubrifiais bien…
  • Je suis confuse…
  • Mais non, Mais non ! Il m’est arrivé la même chose…
  • Et en partant… dans le creux de l’oreille elle t’aura dit quelque chose dans le genre : heureux celui qui vous fait l’amour !
  • Exactement : J’ai rectifié en disant « fera l’amour » car je suis célibataire… je sais me dit-elle… Elle ne sert pas beaucoup je constate…

111181175

Une semaine plus tard

  • Bonjour Hélène… J’ai un petit cadeau pour vous ! C’est dans cette enveloppe… Mais vous ne l’ouvrez qu’à la maison… C’est un cadeau personnel
  • Dominique ! Merci c’est très gentil ! Mais on pourrait passer au tutoiement…
  • Bien sûr ! D’ailleurs on s’embrasse tous les jours…
  • Oui je connais même bien ton parfum…
  • A demain
  • A demain…

Le lendemain.

  • Bonjour Dominique… Merci pour le cadeau…
  • Il t’a plu !
  • Et comment… J’en suis encore toute émue… Ainsi tu me regardais et tu as su saisir quelque chose de moi… Quelque chose que je ne connaissais pas.
  • C’est un simple hommage à ta beauté, à ton charme, à ta féminité…
  • On pourrait continuer cette conversation autour d’un verre, pendant que nos deux lascars jouent dans le parc…
  • Volontiers… je connais un petit bar pas loin d’ici…

Les deux femmes sont assises autour d’une petite table de troquet… petite à ce point que leurs deux genoux se touchent… Ni l’une ni l’autre ne cherche à se dégager… Au contraire Dominique de ses deux genoux enserre le genou d’Hélène qui à son tour resserre les jambes… Cette double union les trouble et l’une et l’autre… Les deux visages s’illuminent… C’est Hélène qui redescend sur terre…

111181166

  • Que veux-tu boire ?
  • Un cognac !
  • A cette heure ?
  • Il n’y a pas d’heure pour le cognac ! Et toi !
  • Un cognac aussi ! Pourquoi pas !

Dominique fait cul sec sous le regard surpris d’Hélène… Elle hésite puis fait de même… Le liquide ambré lui brule la gorge et la conduit dans une petite perte de conscience… Dominique lui saisit un bras…

  • Tu n’as pas l’habitude… Tu n’aurais pas dû !
  • Oups ! Je suis presque pompette !
  • Ca va passer… Ferme les yeux ! Respire bien fort… Tu sens que cela revient…
  • Je n’oserai jamais t’avouer ce qui se passe dans ma tête…
  • Raconte au contraire…
  • Non ! Non ! Peut-être un jour… Allez ! Il faut rentrer ! C’est moi qui offre…

Le soir ! Très tard… Hélène est allongée à côte de son mari qui dort à points fermés… Elle n’arrête pas de penser à cette séquence dans le bar… le petit moment de folie d’avoir suivi Dominique dans un cul sec ravageur… Mais pas seulement… Le contact très émouvant de ces genoux serrés les uns contre les autres… Est-ce elle qui la première a soulevé sa jupe ? Ou est-ce moi… Est-ce elle qui a serré les genoux ? Le contact de la main d’Dominique sur son bras… Et ces pensées vertigineuses qui l’entrainaient dans une danse érotique sans fin…

Sa main droite glissa sur son ventre et partit à la recherche de son sexe… Il ne fallut que quelques instants et quelques attouchements pour d’un orgasme l’emporte… Elle était toute essoufflée et craignit d’avoir réveillé son mec… Elle s’imagina son étonnement et ce dialogue :

  • Je ne te fais pas assez l’amour… Que tu sois obligée de te caresser…
  • Pardonne-moi ! Je croyais que tu dormais !
  • Tu as bien jouis ! Tu en veux encore ?

111181161

Cet échange imaginaire la mit dans tous ses états… Elle serra les cuisses, laissa son doigts titiller son clito et s’offrit un second orgasme… Puis à la suite un dernier saut dans le néant…