La-beauté-reprenant-le-dessus

 

Et puis c’est la beauté qui reprend le dessus…

Monsieur s’étale au lit, en bête paresseuse,

Madame le secoue et s’introduit, joyeuse,

Le vit ferme et fringant, et ne l’enlève plus.

 

Parfois c’est la colombe, étendue et superbe

Qui dans l’écartement de ses jambes, fait don

Au cher ami d’un crac ouvert, dont le bouton

Semble un rubis éclos au sein d’un noir flux d’herbe

Publicités

Une réflexion sur “La-beauté-reprenant-le-dessus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s