00010

« Chatte » est juste un mot

Un mot indicible

pour désigner

le lieu le plus désiré du monde

un mot évocateur

juteux

plein de promesses

juste un mot,

qui suscite beaucoup

d’enthousiasme,

de passion

de haine

d’amour

 

Nos deux chattes sont à égales

Identiques dans le désir

Si différentes

Si semblables

offrant des forces opposées

 

Nous osons

parler de nos chattes

comparer nos chattes

raconter leurs envies

leurs manies

leurs angoisses

leurs spasmes

 

Quand j’écris le mot chatte

mes doigts errent sur tout mon corps

à la recherche de ce lieu

de plaisir

de douleur

de convoitise

d’amour

de haine

de mensonge

 

Et je m’arrête soudain d’écrire

mes doigts me caressent

me taquinent

me tâtent

me baisent

et je pense à toi

au jus de ta chatte

au goût poivré de ta chatte

aux lèvres gonflées de ta chatte

à ta bouche sur ma chatte,

à tes doigts qui pénètrent ma chatte

qui bougent à l’intérieur de mon corps

 

Comme c’est doux ici

chaud

humide

accueillant,

je sais combien tu aimes ta chatte

ma chatte

nos chattes

ce moment délicieux

où elles se regardent

se comparent

puis s’aiment

loin du stress

loin du boulot

loin de la famille

loin des enfants

des emmerdes de la vie

 

Nos chattes connaissent la vérité

la vérité est vraiment

J’aime la chatte

Une chatte palpitante

   unnamed (3)

Une chatte palpitante,
à dévorer sans retenue,
abondante de son jus chaud,
baignant dans son jus,
allumée comme une mèche,
assoiffée de baise,
aux mille recoins délicieux,
belle comme pas possible,

jeanne-121
bien humide,
bouillante,
bouillonnante,
chaude,
débordante de cyprine,
défoncée par une verge,
dégoulinante,
détrempée,
dévorante,
dilatée à l’extrême,
empalée sur un pieux
en chaleur

laura-072

en voulant plus,
enfilée,
étirée,
divinement étroite,
formidablement excitée,
fouillée jusqu’au fond,
glissante à souhait,
monstrueusement impétueuse,
infiltrée de toutes part,
invitante,
jouissive,
lapée par mille langues,

nude-464
lubrifiée par le sperme chaud,
mouillée,
ne demandant qu’à être stimulée,
offerte à tous vits,
ouverte à tous vents,
prête à jouir encore et encore,
rasée totalement,
remplie de stupre,
ruisselante de sperme,
savourée par trois bouches,
Une chatte chatte,
vibrante,
volcanique,

unnamed (30)

!!!!! Douce folie !!!!!!

Entre rêverie, fantasme, fantasmagorie et surréalisme

Edvard Munch

La porte dérobée la transporta jusqu’à un escalier en colimaçon. Elle le descendit alors que ses vêtements continuaient de disparaître. Au premier sous-sol, ils étaient encore sous ses seins. Au deuxième sous-sol, il ne restait de son chemisier qu’un collier de tissu. Il était certes assez original, mais un peu trop discret. L’escalier finit par un couloir obscur. Alors qu’elle en sortit, elle se retrouva devant un parterre de femmes soigneusement vêtues de robes passées et de corsets sévères, soulignant leur taille et leur poitrine.

Origine du monde

Quand elle s’introduisit dans la pièce, elles ne l’avaient pas encore remarqués. Sans un bruit, elle tenta de s’esquiver par la porte passée. Au moins, elle pourrait attendre leur départ dans le couloir. Mais la porte s’était fermée à double tour derrière elle. Elle se trouvait prisonnière de la pièce. Elle souhaita contourner l’obstacle de ses femmes qui ne lui inspirait guère confiance en passant par un côté de la salle. Les femmes parlaient sans se rendre compte de sa présence. Une porte, au loin, lui faisait signe.

Plaisir 8

Elle pourrait y arriver, si elle passait sous des tables qui apparurent soudainement. Elle se félicita de cette apparition, au moins elles pourraient la cacher. Elle se mit à quatre pattes et avança tant bien que mal. Elle ne comprit pas toutefois comment ce chat tout d’un coup se trouva entre ses jambes, s’y lovant en miaulant de contentement. Bien évidemment, les femmes la surprirent. Elle eut beau chercher à se précipiter, elle fut rapidement rattraper et maîtriser. Elles l’installèrent dans un profond fauteuil en l’attachant soigneusement… Elles prirent son cas avec attention

Origine 4

L’une dit en susurrant une fraise juteuse entre ses lèvres que ce n’était pas convenable de se dévêtir ainsi. Une autre convint qu’elle avait de trop jolis seins pour être honnête, il fallait la punir pour cela. Une autre encore que la découvrir avec cette chatte entre les jambes était d’une outrecuidance rare.

Origine 2

Sa voisine, soulevant les pans de sa robe pour caresser un sexe coloré en forme de cœur rouge fit remarquer qu’il était bien possible que cette sauvageonne mouillait. Une quatrième se proposa de la lécher pour donner son opinion à l’assistance… Une cinquième croyait que l’introduction d’un gode à triples tours révolutionnaires serait d’un bien meilleur effet.

model-on-blue-ground-ernst-ludwig-kirchner

Et comme elles n’arrivèrent pas à se décider sur le meilleur des traitements à donner à une femme aux mœurs si légères, elle finit par être léchée, godée, pincée devant la chatte au sourire narquois qui s’avéra en définitive être un chat. Or, loin de ressentir la moindre gêne ou la moindre fatigue, elle sentait que la fièvre reprenait corps en elle.

nue

Et elle en demandait davantage à chaque fois. Elle criait, elle suppliait, elle s’offrait, si bien que ses persécutrices se fatiguèrent avant elle… Elles finirent par la détacher et lui offrir des vêtements. Elle les remercia bien poliment. Peut-être n’aurait-elle pas dû… Ses nouveaux habits couvraient son corps tout en laissant bien apparent ses fesses, son entrejambe et ses seins… Quelle étrange vêture ?

« Mon chemin mène à l’abîme. » (Egon Schiele)

I

Egon Schiele ! Enfer et passion

Egon Schiele ! Enfer et passion

Il avait un catalogue rare et précieux des œuvres d’Egon Schiele, depuis longtemps épuisé. Elle le désirait. Elle en était envieuse. « Comme se fait-il qu’il l’ait en sa possession alors qu’il prête aussi peu d’importance à ce peintre ? » Croyait-elle. Comment elle ne pouvait le lire attentivement. Elle en était jalouse. D’autant qu’il en jouait. A chaque fois qu’ils se voyaient, il lui en parlait. A chaque fois, qu’elle venait chez lui, il lui montrait… de loin.

sans-titre 408px-egon_schiele_095

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle lui avait proposé de lui acheter à un prix défiant tout scrupule. Il avait refusé. Après bien des hésitations, elle avait même osé s’offrir à lui une nuit pour cet ouvrage. Elle savait qu’elle ne lui était pas indifférente. Mais, là aussi, il n’avait pas voulu lui céder. Pas de la sorte.

thm_reclining-nude-in-green-stockings
Il préférait lui louer ! lui déclara-t-il un jour avec un sourire malicieux qu’elle n’aimait pas trop. Il était hors de question qu’il la prenne à chaque fois qu’il souhaitait pour pouvoir l’avoir elle entre ses mains quelques heures. Il rêvait. Mais elle se trompait. Ce n’était pas ce qu’il souhaitait. Il lui passa le marché en main. Il lui prêtait le livre à la condition qu’elle le lise chez lui, sans culotte et les cuisses bien ouvertes. Et pendant son temps de lecture, il pourrait la prendre en photo, la dessiner ou la peindre selon son souhait à lui. Elle trouva cette proposition bien étrange.

images

Mais après tout, si c’était son fantasme. Elle accepta donc. Mais elle voulait mieux que cela, puisqu’il l’obligeait à s’exhiber. Elle fit en sorte que pendant ces poses, elle devienne la dernière œuvre d’Egon Schiele. Le modèle dont le peintre aurait pu tirer l’ensemble de ses œuvres. Elle devenait œuvre elle-même. Et ainsi, séance après séance, elle l’avait rendu fou. Elle renversait la perspective : c’est lui qui devenait dépendant.

schiele-photo3
Après de nombreuses séances de lectures et de poses, elle finit par accepter ses avances. Il finit par la prendre avec frénésie tandis qu’elle se donnait avec curiosité. Il avait alors l’impression de faire l’amour, non pas avec une femme de chair, mais avec l’un des modèles d’Egon Schiele qui serait sorti du livre et qui se serait matérialisé pour lui.

image

Un fantasme… Et ils nouèrent cette étrange, mystérieuse et secrète relation, dont ils ne pouvaient plus se passer. Elle finit par adorer s’exhiber et prendre sa force des peintures de Schiele. Il concrétisait son amour de la peinture d’une bien curieuse manière.
Et elle réussit ainsi à obtenir les photos qu’il avait faite d’elle pour embellir son site…

https://catyforyou.wordpress.com/wp-admin/post.php?post=4266&action=edit

Avec l’efficace collaboration de ARYBAL !

Quatre palpitations autour d’une chatte – (réédition)

 Je me suis offerte ces quatre « palpitations » en jonglant avec le délicieux mot de « chatte » que j’ai été piocher dans les textes de Vénus. Une main au clavier ! L’autre voltigeant de-ci de-là ! Et chacune se terminant par un doux moment d’intimité et de joie intérieure !

knickers-00007

Je me touche pour toi… et pour moi !

Palpitation une

Ma vulve palpite… elle est assoiffée de caresses lubriques
Je sens Dominique s’introduire dans ma chatte offerte
Il la défonce de plus en plus ma chatte

tumblr_lwxssrF2rn1qfbon7o1_1280

Chatte offerte

Ma chatte se mouille
Ma chatte est si mouillée
Ma chatte est bien ouverte
Ma chatte est bien remplie
Ma chatte tout contre ton visage
Ma chatte déborde de cyprine
Ma chatte dégouline
Ma chatte déjà bien humide

tumblr_lwxs8zKNEp1qfbon7o1_1280

Chatte léchée

Ma chatte déjà si lubrifiée
Ma chatte excitée
Ma chatte humide
Ma chatte invitante
Ma chatte offerte
Ma chatte ruisselante
Ma chatte détrempée

!!!!! Douce pensée !!!!!! 

Palpitation seconde

Cette exquise émanation se dégageant de sa chatte,
telle une phéromone en effervescence

tumblr_lya6uzAuAu1r650zoo1_1280

Chatte taquinée du doigt

Elle ose maintenant passer un premier coup de langue
de bas en haut de ma chatte
Elle frotte délicieusement son sexe dans le jointement de ma chatte
Elle insère deux doigts dans ma chatte chaude et déjà abondante de mon jus
Je me sens plus chaude, plus chatte à force de me caresser tous les soirs
Je sens déjà ma chatte réagir à cette perverse caresse. Elle vibre, elle en veut plus
Je veux qu’elle me dévore la chatte pendant que tu l’enfiles
Une chatte si étroite

tumblr_lzkfoc9oty1r650zoo1_1280

Juste pour te goûter

Je veux sentir sa chatte sur ma langue
La moiteur de sa chatte
Le corps allumé, la chatte mouillée et mon cul bien dilaté
Je veux empaler ma chatte maintenant étirée par l’étendu de mon objet de plaisir

!!!!! Douce mélancolie !!!!!!! 

 

 

Palpitation tierce

Ma chatte est bouillante, ta bouche est si habile
à fouiller l’antre de ma chair!

tumblr_lzkfmbYJQw1r650zoo1_1280

Chatte fouillée de la langue

Ma chatte est prête à jouir d’un orgasme impétueux et volcanique
et toi qui t’amuses avec la fluctuation de ma jouissance
Ma chatte qui ne demande qu’à être stimulée …
fouillée,
lapée,
infiltrée
dans l’antre même de ma chatte offerte
Le rasoir longe un côté de ma chatte
Puis glisse de l’autre côté.
Jusqu’à avoir une chatte totalement rasée

tumblr_m00242hpcg1qfbon7o1_1280

Chatte caressée

Guide-moi vers sa chatte mouillée
Je veux savourer sa chatte
sa belle chatte mouillée
Tous les recoins de sa chatte
Mes trois doigts dans sa chatte se régalent de constater
à quel point elle baigne dans son jus
Défonces sa petite chatte pour moi
Glisses aussi discrètement tes doigts sur sa chatte
Un coup de langue sur sa chatte bouillonnante
Et elle devient une chatte en chaleur

!!!!!! Douce langueur !!!!!!

Palpitation ultime

Une chatte palpitante,

tumblr_m019ngfUo61qfbon7o1_1280

Cunnilingus

à dévorer sans retenue,
abondante de son jus chaud,
baignant dans son jus,
allumée comme une mèche,
assoiffée de baise,
aux mille recoins délicieux,
belle comme pas possible,
bien humide,
bouillante,

tumblr_lzkfmbYJQw1r650zoo1_1280

je de bois

bouillonnante,
chaude,
débordante de cyprine,
défoncée par une verge,
dégoulinante,
détrempée,
dévorante,
dilatée à l’extrême,
empalée sur un pieux,

tumblr_lygovdEE3H1r650zoo1_1280

Plaisir solitaire

en chaleur.
en voulant plus,
enfilée,
étirée,
divinement étroite,
formidablement excitée,
fouillée jusqu’au fond,
glissante à souhait,
monstrueusement impétueuse,

tumblr_lwxssrF2rn1qfbon7o1_1280

Offerte

infiltrée de toutes part,
invitante,
jouissive,
lapée par mille langues,
lubrifiée par le sperme chaud,
mouillée,
ne demandant qu’à être stimulée,
offerte à tous vits,

tumblr_lubliaQUWp1r650zoo1_1280

Du bout des doigts

ouverte à tous vents,
prête à jouir encore et encore,
rasée totalement,
remplie de stupre,
ruisselante de sperme,
savourée par trois bouches,
Une chatte chatte,
vibrante,
volcanique,

!!!!! Douce folie !!!!!!

Cunt Paintings de Betty Tompkins.

Cunt Paintings

La « folle histoire du cunni » nous invite dans le monde magico-réaliste de  Betty Tompkins.