Je glisse

Reste… Ah! que c’est bon. maman ! Je glisse.

Ah ! Tes roustons sont durs et ton nœud a raidi

Recommençons veux-tu? -Oui. mignonne. Ah! chéri

Je sens ton foutre chaud qui m’arrose la cuisse.

 

Ah! je meurs… Mon mignon, tu n’as pas de maitresse ?

Tu ne me trompes pas ? – Jamais. Je t’aime temps…

Quatre palpitations autour d’une chatte – (réédition)

 Je me suis offerte ces quatre « palpitations » en jonglant avec le délicieux mot de « chatte » que j’ai été piocher dans les textes de Vénus. Une main au clavier ! L’autre voltigeant de-ci de-là ! Et chacune se terminant par un doux moment d’intimité et de joie intérieure !

knickers-00007

Je me touche pour toi… et pour moi !

Palpitation une

Ma vulve palpite… elle est assoiffée de caresses lubriques
Je sens Dominique s’introduire dans ma chatte offerte
Il la défonce de plus en plus ma chatte

tumblr_lwxssrF2rn1qfbon7o1_1280

Chatte offerte

Ma chatte se mouille
Ma chatte est si mouillée
Ma chatte est bien ouverte
Ma chatte est bien remplie
Ma chatte tout contre ton visage
Ma chatte déborde de cyprine
Ma chatte dégouline
Ma chatte déjà bien humide

tumblr_lwxs8zKNEp1qfbon7o1_1280

Chatte léchée

Ma chatte déjà si lubrifiée
Ma chatte excitée
Ma chatte humide
Ma chatte invitante
Ma chatte offerte
Ma chatte ruisselante
Ma chatte détrempée

!!!!! Douce pensée !!!!!! 

Palpitation seconde

Cette exquise émanation se dégageant de sa chatte,
telle une phéromone en effervescence

tumblr_lya6uzAuAu1r650zoo1_1280

Chatte taquinée du doigt

Elle ose maintenant passer un premier coup de langue
de bas en haut de ma chatte
Elle frotte délicieusement son sexe dans le jointement de ma chatte
Elle insère deux doigts dans ma chatte chaude et déjà abondante de mon jus
Je me sens plus chaude, plus chatte à force de me caresser tous les soirs
Je sens déjà ma chatte réagir à cette perverse caresse. Elle vibre, elle en veut plus
Je veux qu’elle me dévore la chatte pendant que tu l’enfiles
Une chatte si étroite

tumblr_lzkfoc9oty1r650zoo1_1280

Juste pour te goûter

Je veux sentir sa chatte sur ma langue
La moiteur de sa chatte
Le corps allumé, la chatte mouillée et mon cul bien dilaté
Je veux empaler ma chatte maintenant étirée par l’étendu de mon objet de plaisir

!!!!! Douce mélancolie !!!!!!! 

 

 

Palpitation tierce

Ma chatte est bouillante, ta bouche est si habile
à fouiller l’antre de ma chair!

tumblr_lzkfmbYJQw1r650zoo1_1280

Chatte fouillée de la langue

Ma chatte est prête à jouir d’un orgasme impétueux et volcanique
et toi qui t’amuses avec la fluctuation de ma jouissance
Ma chatte qui ne demande qu’à être stimulée …
fouillée,
lapée,
infiltrée
dans l’antre même de ma chatte offerte
Le rasoir longe un côté de ma chatte
Puis glisse de l’autre côté.
Jusqu’à avoir une chatte totalement rasée

tumblr_m00242hpcg1qfbon7o1_1280

Chatte caressée

Guide-moi vers sa chatte mouillée
Je veux savourer sa chatte
sa belle chatte mouillée
Tous les recoins de sa chatte
Mes trois doigts dans sa chatte se régalent de constater
à quel point elle baigne dans son jus
Défonces sa petite chatte pour moi
Glisses aussi discrètement tes doigts sur sa chatte
Un coup de langue sur sa chatte bouillonnante
Et elle devient une chatte en chaleur

!!!!!! Douce langueur !!!!!!

Palpitation ultime

Une chatte palpitante,

tumblr_m019ngfUo61qfbon7o1_1280

Cunnilingus

à dévorer sans retenue,
abondante de son jus chaud,
baignant dans son jus,
allumée comme une mèche,
assoiffée de baise,
aux mille recoins délicieux,
belle comme pas possible,
bien humide,
bouillante,

tumblr_lzkfmbYJQw1r650zoo1_1280

je de bois

bouillonnante,
chaude,
débordante de cyprine,
défoncée par une verge,
dégoulinante,
détrempée,
dévorante,
dilatée à l’extrême,
empalée sur un pieux,

tumblr_lygovdEE3H1r650zoo1_1280

Plaisir solitaire

en chaleur.
en voulant plus,
enfilée,
étirée,
divinement étroite,
formidablement excitée,
fouillée jusqu’au fond,
glissante à souhait,
monstrueusement impétueuse,

tumblr_lwxssrF2rn1qfbon7o1_1280

Offerte

infiltrée de toutes part,
invitante,
jouissive,
lapée par mille langues,
lubrifiée par le sperme chaud,
mouillée,
ne demandant qu’à être stimulée,
offerte à tous vits,

tumblr_lubliaQUWp1r650zoo1_1280

Du bout des doigts

ouverte à tous vents,
prête à jouir encore et encore,
rasée totalement,
remplie de stupre,
ruisselante de sperme,
savourée par trois bouches,
Une chatte chatte,
vibrante,
volcanique,

!!!!! Douce folie !!!!!!

Envie de transcrire mes envies

Elle venait d’écrire avec son beau stylo plume, noir laqué, et son bloc note dédié tout particulièrement à dire ses envies. De quoi avait-elle envie ? Quel était son fantasme du moment ? Comment désirait-elle être prise, aimée, sollicitée, honorée ? De quels souvenirs allait-elle se servir ?  Et elle traçait les mots : « Il était allongé entre ses cuisses et il continuait à jouer de sa langue. Elle n’arrêtait pas de jouir. Depuis combien de temps ? Combien d’orgasmes ? Quand osera-t-elle dire « stop » ? Mais toutes ses questions s’effaçaient de son esprit sous une vague d’orgasmes intenses. Il n’avait aucune intention de s’arrêter. Au contraire. Elle sentit ses doigts s’insinuer en elle alors qu’elle sentait toujours cette langue si douce continuer sa caresse »… et le fait de les écrire l’excitait… Combien de temps tiendrait-elle sans se caresser à la suite de son personnage ?

Elle venait d’écrire avec son beau stylo plume, noir laqué, et son bloc note dédié tout particulièrement à dire ses envies. De quoi avait-elle envie ? Quel était son fantasme du moment ? Comment désirait-elle être prise, aimée, sollicitée, honorée ? De quels souvenirs allait-elle se servir ?
Et elle traçait les mots : « Il était allongé entre ses cuisses et il continuait à jouer de sa langue. Elle n’arrêtait pas de jouir. Depuis combien de temps ? Combien d’orgasmes ? Quand osera-t-elle dire « stop » ? Mais toutes ses questions s’effaçaient de son esprit sous une vague d’orgasmes intenses. Il n’avait aucune intention de s’arrêter. Au contraire. Elle sentit ses doigts s’insinuer en elle alors qu’elle sentait toujours cette langue si douce continuer sa caresse »… et le fait de les écrire l’excitait… Combien de temps tiendrait-elle sans se caresser à la suite de son personnage ?

Fellation (réédition)

Belle fellation

Belle fellation

La fellation se poursuivait son petit bout de vit ! Les regards des deux amants se croisaient de temps à autre ! L’un pour dire combien il appréciait cette gâterie, l’autre pour revendiquer je ne sais quel diplôme de meilleure ouvrière de France.

Soudain elle sentit dans sa bouche l’arrivée de cette petite goutte annonciatrice de l’éjaculation ! Elle saisit le bout de la verge et rependit cette humeur sur l’ensemble du gland ! Elle osa tendre le bras et proposé à son amant de se goûter ! Il suça goulument l’index pointé vers sa bouche et grogna de contentement ! Son esprit était ailleurs ! Il sentait l’arrivée imminente des spasmes et voulait dire qu’il ne fallait pas l’abandonner au milieu du gué.

Il n’eut rien le temps de faire car elle savait bien que le moment était venu. Alors de son pouce et son indexe elle fit une corolle qui enchâssa le vit à sa base. Elle branla vigoureusement le dard et sentit le sperme passer sous ses doigts. Le vit dégorgea son jus par petites saccades. Le sperme coulait tout au long de la verge pendant qu’une langue délicate caressait la zone sensible du frein.

Fellation sublime

Fellation sublime

Elle regardait ce spectacle éblouissant de l’homme jouissant tout naturellement et chantant son prénom. Le sperme coulait encore et se bloqua au niveau de la petite corolle des doigts. Alors la main se déplaça jusqu’au bout de la bite repoussant le liquide vers le haut. Le sperme vint à recouvrir le bout du gland et ils furent l’un et l’autre surpris de l’apparition de cette jolie petite coupe genre verre chinois. Au beau milieu trônait messire le gland encore tout rouge.

Elle approcha son visage huma le liquide et y plongea sa langue qui fit le tour du gland. Tout en tenant le sexe d’une main elle s’approcha du visage de son amant repus de son éjaculation. Elle lui tendit le bout de sa langue qu’il suça délicatement.

Elle revint vers la petite coupole et cette fois aspira la presque totalité du liquide. Puis pendant de longs moments ils s’embrassèrent en s’échangeant le doux miel.

Cette initiative l’avait mise dans tous ces états et elle avait envie de baiser. Le vit dans sa main montrait quelques signes de faiblesse. Alors elle le branla doucement. Le sperme rendait le mouvement agréable. Elle insista encore jusqu’à ce qu’elle ressente quelque chose. Il lui disait tout doucement : Non ! N’insiste pas je suis mort ! Elle insista pourtant continuant à le caresser doucement. Alors elle osa la fameuse feuille de vigne qui déclencha tout. Le vit réagit à cette caresse subtile et osée ; il reprit une certaine raideur qui s’accéléra  dès qu’elle toucha son anus de son index. Il était tout surpris de ce viol de son intimité ! Elle était toute heureuse d’avoir fait ce petit miracle et d’avoir osé le sodomisé. Alors elle s’empala sur le morceau de chair et baisa à son rythme en hurlant de plaisir et en racontant par des mots crus ses exploits de plus grande fellatrice du monde.

Quand je tiens ta belle bite dans ma main,

Je te tiens la bite au petit matin

Quand je tiens ta belle bite dans ma main

 

Rigide et vibrante

Pulsant ton sang et ta passion

Quand je suis la trace de tes veines avec mes doigts

Quand mon pouce glisse sur la fente

De ton méat qui pleure déjà.

 

Je ne peux pas m’empêcher de m’extasier

De cette merveille que tu m’offres

 

Et lorsque j’enveloppe ta verge de ma main,

Te branlant

Te caressant

Je ressens la douceur de ta peau

Glissant sur la dureté de ta bite d’acier,

 

Je ne peux m’empêcher de m’émerveiller

De la beauté de ton sexe érigé

De le caresser

 

Je suis proche à te toucher avec le bout de ma langue

Assez près pour contempler

Les détails de ta douce peau de velours

 

Puis je m’écarte un peu de toi

Pour pouvoir mieux ressentir chaque battement

De ton orgasme dans mon corps

De sentir chaque pulsion de tes couilles

De sentir chaque jet de ton sperme

 

Et juste à ce moment de ta délivrance,

Je ne peux m’empêcher

D’être surprise de cette puissance masculine

Dure et palpitante que je tiens dans ma main…

 

Suplique à un chevaucheur !

Tout doux mon beau Chevaucheur ! Vous allez bien trop vite en besogne… Vos annonces sont alléchantes oh combien ! Mais ! J’attends encore de vous une seule prouesse ! Cette chevauchée fantastique qui me rendra exsangue !

Continuez donc à me besogner ! Vous avez si bien commencé ! Vous introduisant par surprise mais avec mon consentement et cette folle envie de vous qui m’a submergée… Savez-vous le plaisir brutal qui fut le mien… Votre force, votre énergie, votre chaleur, le poids de votre corps, vos mouvements, la longueur de votre verge, sa taille et cet effet si surprenant de vous savoir en moi me chevauchant sans même connaitre votre visage…

Belarmino Miranda _paintings_artodyssey (16)

Viens me chevaucher

A un moment j’ai paniqué en vous sentant sortir de tout votre long… Vous avez effleuré mon anus, mais vous vous êtes ravisé et vous êtes revenu calmant mon angoisse et m’offrant de nouveaux spasmes. Continuez à me baiser encore et encore… Et laissez-moi déguster vos prouesses.

Vous êtes déjà ma fantasmagorie… n’est-ce pas un beau compliment et une incitation à me baiser encore plus fort, plus loin, plus au fond de moi… Je veux vous sentir butant au fond de mon con, je veux vous sentir m’ouvrant la vulve, je veux aussi vous offrir les milles sensation que peut offrir un vagin à son envahisseur… vibrations, mouillure, étroitesses, insondabilité, blocage, serrage…

Je veux vous offrir mes propres mouvements en opposition aux votre…vous vous enfoncez en moi et je viens à votre rencontre, vous peinez à me pénétrer et je vous ouvre mes fesses, mes cuisses, ma vulve… vous sortez lentement et je fais mine de vous retenir en vous serrant fortement… puis vous me ferez deviner le moment ultime où vous ne pourrez plus résister au plaisir, le vôtre,… et je vous promet de vous accompagner comme jamais on ne vous a accompagné… Mon con vous fera la fête, comptera vos spasmes et au dernier saura vous prouver qu’il existe au-delà du plaisir un autre plaisir… Vous resterez ancré en moi, vous serez couché sur moi, votre verge redescendra de sa dureté et mon sexe saura accompagner cette déturgescence de la plus belle des façons… Vous m’offrirez alors de délicieux et ultimes orgasmes ! Ultimes en attendant les suivants, mais délicieux surtout, car rien n’est plus délicieux que d’accompagner une verge repue dans son endormissement.

hadrian-and-antinous-in-egypt

Une chevauchée antique

Caty