Toronto la pudique et le Banc des Amoureux ! •Wonderful ocean of love

L'amour, et toute l'angoisse de la solitude

L’amour, et toute l’angoisse de la solitude

La sculpture représente trois personnages nus assis sur un banc. Un homme enlace une femme plaçant sa main sur un de ses seins, tandis que celle-ci dépose la sienne sur le sexe de l’homme. Une autre femme assise à leurs côtés détourne le regard et baille. L’œuvre exprime ainsi selon l’artiste «l’amour, l’angoisse, la tristesse et la solitude».

Holding you becomes a fragment of eternity in an immortal structure

Holding you becomes a fragment of eternity in an immortal structure

De nombreuses phrases sont gravées sur le banc :

  • Holding you becomes a fragment of eternity in an immortal structure ;

  • An arm of Knight is climbing through my window over the joyful memories my soul was playing while thinking of you – the wounded moments slipped away ;

  • Memories of tears on fire, unspoken words of love ;

  • Amor con la passione para siempre ;

  • I feel what you feel, joy mixed with sorrow ;

  • It is a cry of love with no shelter but hope for tomorrow ;

  • I need to see you with my touch ;

  • I need to hold you – not on to you so much ;

  • I’m so far but a thought away ;

  • Wonderful ocean of love.

 I feel what you feel, joy mixed with sorrow

I feel what you feel, joy mixed with sorrow

«Le Banc des amoureux» est d’abord exposé à Toronto en 1979, où, jugé obscène par des citoyens, il est retiré de la place publique. La sculpture trouve alors refuge à Montréal, en face du Musée des Beaux-Arts, et y demeure jusqu’en 1985. Cette même année, l’américain Abraham Hirchfeld s’en porte acquéreur et l’installe à New York. Il connaît bien Montréal, pour s’y être d’abord établi en 1958, et, reconnaissant de l’accueil chaleureux dont les Montréalais l’ont alors gratifié, il décide de leur faire don d’une copie.

It is a cry of love with no shelter but hope for tomorrow

It is a cry of love with no shelter but hope for tomorrow

 

 

Publicités